logog logo logod
  Créer un compte  -  S‘identifier Accueil .:.  Stats .:.  Liens web .:. Contact .:.  Livre d’or mardi 17 octobre 2017 - 09:34
MENU GENERAL 

LE VILLAGE 

Informations Mairie :


UN PEU D'HISTOIRE 

LES ARTICLES 

GALERIE PHOTOS 

PHOTOS ALEATOIRES 
Total : 94 photos

Les mairies
mini_55_c_mairies.jpg

Accédez à la Galerie
(Cartes postales)

Géographie 

Topographie :

La Montagne Cévenole est une escarpe habillée d'un vaste manteau naturel de chênes, châtaigniers et maquis.
La topographie n'est pas homogène sur l'ensemble des Cévennes.
Le relief s'étage entre 200 et 1 700 mètres d'altitude. La forte pente, associée aux sols sensibles à l'érosion, et aux fortes précipitations sur les sommets explique ces découpes profondes en forme de V.

On distingue nettement trois grandes régions naturelles :
-Les Hautes Cévennes s'organisent autour des massifs dont l'altitude est supérieure à 1 250 mètres : Mont Lozère (1702 m) et Bougès (1421m) au nord-est, Aigoual (1567m) et Lingas (1445m) au sud-ouest.
-Les vallées cévenoles où alternent crêtes étroites et vallées profondes et encaissées, qui se développent de 200 à 1000 mètres.
-A l'Ouest, les Causses, vaste plateau calcaire compris entre 750 mètres et 1 250 mètres d'altitude, qui sont entrecoupés de gorges profondes.

Si Peyremale est situé dans les basses Cévennes, son territoire est surtout montagneux.


Géologie :

Peyremale, c'est surtout un pays de schiste.
Les sentiers de schiste glissent à travers les forêts de châtaigniers, plongeant vers les rivières rafraîchissantes avant de rejoindre les sommets ensoleillés.

Le schiste est issu de la transformation d'argiles, déposées par des mers très anciennes du début de l'ère primaire, datées d'environ 500 millions d'années.
Le granit, plus résistant à l'érosion, constitue les sommets les plus élevés des massifs : Mont Aigoual et Mont Lozère datés d'environ 300 millions d'années.

Peyremale, c'est aussi des terrains carbonifères isolés en bassins de faible extension (grès, psammites, quartzites) renfermant des charbons longtemps exploités.

Nature belle et rebelle, farouche et généreuse tout à la fois dont le paysage fût entièrement redessinée par la main de l'homme qui y créa faïsses, terrasses aménagées pour la culture de la vigne, des mûriers et des céréales.
Et ceci avec un habitat tantôt de schiste, tantôt de granit, couvert de lauzes.


Météorologie :

Le climat des Cévennes est méditerranéen et devient progressivement montagnard en fonction de l'altitude.
Les contrastes géographiques très prononcés (de 200 à 1700m d'altitude) jouent énormément sur les tendances climatiques. Dans les vallées, les hivers et les automnes sont doux.
Les arrières saisons sont assez fraîches en altitude, et belles et douces en vallée.

Concernant les précipitations, les Cévennes sont le théâtre d'épisodes cévenols (ou effets cévenol) : ce sont des fortes précipitations accompagnées d'orages très localisés et concentrées sur quelques heures, voire quelques jours.
Le gradient de précipitation annuelle est très fort entre la ligne Sauve-St Ambroix en passant par Alès (1 000 mm environ) et le sommet du mont Aigoual ou les contreforts du mont Lozère (plus de 2 000 mm) soit plus de 1 000 mm en une trentaine de kilomètres.

Ces précipitations sont principalement dues à la rencontre entre l'air froid venant de l'océan Atlantique touchant par l'ouest les sommets des Cévennes et l'air chaud et humide du sud remontant de la mer Méditerranée.
En raison de leur soudaineté, de leur violence et de la géographie locale, ces épisodes conduisent souvent à des inondations parfois dramatiques (1890, 1907, 1958, 2002...)

Pendant l'hiver, sur les hauteurs du Mont Aigoual et du Mont Lozère, les sommets sont recouverts de neige et propices à la pratique des sports d'hiver.
Lorsqu'arrive l'automne, les Cévennes se tapissent de couleurs chatoyantes pour ravir les yeux des amoureux de nature.
La sécheresse estivale est parfois importante.


Règne végétal :

Panneau haut
NOTA
Pancarte
Le Parc national des Cévennes a édité un guide naturaliste qui recense faune et flore. La faune vertébrée présente 319 espèces : 70 mammifères, 15 reptiles, 16 amphibiens, 23 poissons, 28 chauve-souris, 195 oiseaux. La faune invertébrée recense 2091 espèces : 80 orthoptères (criquets, sauterelles, grillons), 545 lépidoptères (papillons), 64 odonates (libellules et agrions), 846 coléoptères.
La flore compte 2332 espèces de plantes à fleurs et près de 6000 dépourvues de fleurs (fougères, champignons, lichens, mousses).

A VENIR


Règne animal :

A VENIR




- Peyremale Village - Site réalisé par V.R. avec KwsPHP -
Toute reproduction ou diffusion du contenu du site est interdite sans autorisation de son auteur.
(Pour une parfaite lisibilité, nous vous recommandons une résolution d'écran de 1280 par 768 pixels)