logog logo logod
  Créer un compte  -  S‘identifier Accueil .:.  Stats .:.  Liens web .:. Contact .:.  Livre d’or mercredi 22 novembre 2017 - 13:53
MENU GENERAL 

LE VILLAGE 

Informations Mairie :


UN PEU D'HISTOIRE 

LES ARTICLES 

GALERIE PHOTOS 

PHOTOS ALEATOIRES 
Total : 94 photos

Barrage de Sénéchas
mini_48_barrage.jpg

Accédez à la Galerie
(Alentours)

Index des articles > NATURE, FAUNE, FLORE > L'arbre d'Or


L'arbre d'Or 

Article posté par Ψvr2909.
Paru le samedi 9 janvier 2010 à 15:32
Vu 2042 fois.

L'arbre d'Or



image

Succédant au châtaignier et nommé « l'arbre d'or des Cévennes » le mûrier a permis de passer d'une économie de subsistance à une économie de profit.
Les feuilles du murier nourrissaient les chenilles voraces, qui étaient entreposées dans des magnaneries.
Après mutation des vers en cocons, accrochés sur des branches de bruyère, ils étaient alors dévidés de leur fil de soie.
Dernière étape: le tissage...

Panneau haut
NOTA :
Pancarte
Le bombyx du mûrier (Bombyx mori) est un lépidoptère domestique originaire du nord de la Chine, élevé pour produire la soie.
Le ver à soie est sa chenille.

Le bombyx est inconnu à l'état sauvage, il résulte de la sélection par élevage appelé sériciculture.

C'est au stade de chenille que le bombyx produit la précieuse fibre sécrétée en une bave abondante qui, en durcissant, se transforme en un fil unique de soie brute avec lequel la chenille se fabrique un cocon.
Ce fil mesure entre trois cents et mille cinq cents mètres de long. Il est produit par des glandes spécialisées, dites séricigènes.


Une révolution économique

C'est au 3e millénaire avant notre ère que les chinois mirent au point les techniques de fabrication de la soie.
C'est dans la région d'Anduze que la sériciculture française trouve son origine au XIIIe siècle.

Mais ce n'est qu'au XVIIIe qu'elle se développe intensément dans les Cévennes qui représentent une grande part de la production de soie au monde.

À partir de 1740 la culture du mûrier constitue la rente foncière la plus productive. On en plante partout.
On construit de nouvelles terrasses. Parallèlement on agrandit les mas pour y créer des magnaneries toujours plus grandes. Les paysages et l'habitat se transforment.

La sériciculture connaît son apogée vers 1850. L'économie vivrière axée sur le châtaignier s'est transformée en économie de marché autour de la soie qui a engendré une certaine aisance.
N'appelle-t-on pas le mûrier « l'arbre d'or » ?

Une activité industrielle en pays rural

La transformation des cocons en fil de soie a longtemps été une activité rurale, chaque producteur dévidant sa soie qu'il vendait à l'occasion des grandes foires (Alès, Beaucaire.).
C'est au tout début du XIXe siècle que le tirage du fil s'est industrialisé dans de grands ateliers aménagés dans les villages de fond de vallée, en bordure des cours d'eau. Ces nombreuses filatures à l'architecture caractéristique, comme les magnaneries bien reconnaissables, témoignent encore de cet âge d'or cévenol.

Pasteur sauveur de la sériciculture cévenole


De grandes épizooties ont entraîné une crise séricicole sans précédent dans les années 1850.
En 10 ans la production a chuté des 9/10e.

En 1869, Louis Pasteur s'est déplacé à Alès pour y diriger des recherches afin de combattre les maladies et notamment la maladie du ver à soie (la pébrine).
Il y parvint et sauva momentanément la sériciculture de la ruine totale.

Un déclin inéluctable

Cependant, l'âge d'or de la sériciculture ne survit pas à la maladie du ver à soie (la pébrine) et à la concurrence croissante des soies d'Asie.
La concurrence étrangère et celle des soies artificielles comme synthétiques, vinrent à bout de la soie naturelle française.
L'élevage est devenu anecdotique et la dernière filature française, Maison Rouge, sise à St-Jean-du-Gard, ferma ses portes en 1965.

Quelques rares mûriers sont encore accrochés aux " bancels " (bandes de terrain aménagées sur sols pentus).

Le Musée de la Soie à St Hippolyte du Fort et la Magnanerie de La Roque à Sainte-Croix-Vallée-Française retracent son épopée.



Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/114/sda/4/3/peyremale.village/kwsphp_v1.6.835/kwsphp_v1.6.835/includes/commentaires.php on line 37
 

Pas de commentaires


Poster un commentaire 
Image Seuls les membres peuvent poster des commentaires. Image
S'identifier - S'enregistrer

- Peyremale Village - Site réalisé par V.R. avec KwsPHP -
Toute reproduction ou diffusion du contenu du site est interdite sans autorisation de son auteur.
(Pour une parfaite lisibilité, nous vous recommandons une résolution d'écran de 1280 par 768 pixels)